Le loup dans les contes

le petit chaperon rouge

Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons voir pourquoi les loups sont autant craints et détesté depuis le Moyen Âge environ. Nous allons apporter une certaine analyse pour tenter de répondre à la question. Pour cela, nous allons nous baser sur les contes « Pierre et le Loup », « le petit chaperon rouge » et « les trois petits cochons ».

Il se peut aussi que vous les connaissiez depuis très longtemps. Mais pour être sûrs de partir sur les mêmes bases, nous allons vous les raconter à nouveau. Puis si vous avez vous-même des enfants, cela peut vous raviver quelques souvenirs pour pouvoir leur raconter à votre tour.

Mais n’oubliez pas non plus de le lui dire que ce ne sont que des histoires et que les loups ne font que se nourrir. Il ne faut pas oublier que le loup est un animal sauvage qui, pour vivre, doit forcément tuer. Si aujourd’hui la plupart des êtres humains n’ont pas à se salir les mains, c’est uniquement parce que certains le font pour d’autres.

Si nous regardons du côté des besoins primaires de l'homme, nous pouvons voir que rien n’a vraiment changé. Pour vivre, la grande majorité des êtres humains ont besoin de viande et donc de tuer des animaux. 

Bref, passons dès à présent au contenu de l’article.

 

Pierre et le Loup

Cette histoire se passe dans le milieu des années 30 dans un coin qui se trouve, à l'époque, en URSS. On y découvre un petit enfant qui se prénomme Pierre.

Pierre vit très modestement avec son papi dans une toute petite maison qui contenait le strict minimum.

Mais aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Pierre. Plutôt dans la matinée, son grand-père lui avait offert un fusil en bois.

Pierre, tout content, voulait absolument aller l’essayer dehors pour tenter de chasser le loup.

Mais son grand-père était trop fatigué et voulait faire une sieste d’abord. Comme tous les enfants de son âge, Pierre était quelqu’un de vraiment très impatient. Il  profite du sommeil de son grand-père pour partir tout seul chasser le loup.

Pendant sa balade, il retrouva ses amis le chat, le canard et le colibri. Tous les trois acceptèrent de partir avec Pierre à la chasse au loup. Après avoir marché pendant quelque temps ils firent enfin la rencontre avec le loup.

Malheureusement, le loup n’avait pas encore mangé et se disait qu’il pouvait faire un bon repas. Après une course poursuite, malheureusement le canard se fit dévorer. Après avoir couru quelque temps, ils ont la bonne idée de grimper à un arbre pour échapper tant bien que mal au  loup. Le colibri en profite pour aller alerter les chasseurs et ainsi, aider toute la bande.

pierre et le loup

Mais quand les chasseurs arrivèrent, ils eurent la bonne surprise de voir que Pierre et le chat s’étaient débrouillés tout seuls pour capturer le loup, tout seuls comme des grands. Pour fêter ça, les chasseurs attachèrent le loup et l’emmenèrent au village pour qu’il puisse faire ce qu’ils avaient à faire. Probablement le tuer et le manger.

Pour remettre un peu le contexte sur ce conte, il fût créé pour faire découvrir également les instruments d’un orchestre aux enfants. Pour se faire, chaque personnage à un type d’instruments qui lui est associé.

Si votre enfance a été douce et joyeuse, normalement vous savez que cette histoire a été mise aussi en image par Disney. Ils avaient réussi la prouesse d’assemblée leur film avec des musiques classiques qui existaient bel et bien.

On aurait pu croire que la musique était spécialement composée pour ce film.

Petite chose que nous avons oublié de raconter : le canard, qui avait été mangé par le loup, a fini par être sauvé d’une manière plutôt miraculeuse.

Même si, nous allons pas nous mentir, le conte est très bien fait, dans les faits, il ne tient pas trop compte de la réalité. Dans la nature, les loups ont plus tendance à avoir peur des humains qu'autre choses. Mais c’est peut-être dû au fait que leur héritage génétique les pousse à avoir peur de nous. Suite aux nombreux massacres que l'homme pu opérer depuis tellement d’années, cela semble parfaitement logique en soi. En parlant de ça, et si vous adoptiez chez vous une petite peluche toute mignonne ? Chez Wolf Dream, nous en avons à petits prix pour tous les goûts et toutes les couleurs.

peluche loup

 

Le petit chaperon rouge

Quand on pense aux contes, la première histoire qui nous vient très certainement en tête, c’est le petit chaperon rouge. C’est celle qui a été la plus présente dans notre enfance sous forme de comptines.

Au fil des années, plusieurs variantes ont vu le jour. Par exemple aux États-Unis, la morale de l’histoire était que si le petit chaperon rouge avait une arme, elle aurait pu tuer elle-même le loup et sauvé sa grand- mère. Pour cette version, nous penserons à remercier le lobby des armes pour cette création pas très inspirée.

En Allemagne au niveau de la fin, au moment du sauvetage du petit chaperon rouge et de sa grand-mère, il y a une autre variante. Pour les sauver, le chasseur empoisonne le loup pour pouvoir l’endormir, ouvrir son ventre, récupérer la grand-mère et la fille et mettre des pierres à la place.

Ces contes avaient surtout pour objectif l’éducation des petites filles. C’était pour montrer qu’il ne fallait pas faire confiance à n’importe qui et surtout aux personnes que nous ne connaissions pas.

Si cela arrivait, il pourrait y avoir des conséquences vraiment très dramatiques comme la mort par exemple. Même si les chasseurs étaient bien plus présents qu’à l'heure actuelle, il n'était pas garanti que quelqu’un vienne les aider quand elles en auraient le plus besoin.

le petit chaperon rouge 

A lire également : pourquoi les loups hurlent-ils ?

 

Les trois petits cochons

Celui-ci est aussi très connu. Si vous l’avez oublié, voici un petit résumé.

Cette histoire commence lorsque trois petits cochons voulurent avoir chacun leur maison. Le seul petit souci, c’est qu’ils ne savaient pas quels matériaux utiliser pour la construire.

Chacun avait un avis différent. Le premier pensait qu’il fallut la construire en paille, le deuxième en brindille de bois et le dernier en briques.

Comme ils n’arrivaient pas du tout à se mettre d’accord, ils décidèrent d’en faire une chacun de leur côté pour voir qui avait raison.

Très rapidement, le premier cochon, qui voulait construire sa maison en paille, avait terminé. Il alla voir les autres pour les narguer et leur dire qu’il avait terminé. Les deux autres n’étant pas très contents, ils envoyèrent le premier bouler pour pouvoir terminer tranquillement leur construction.

Le deuxième à terminer fut le petit cochon avec la maison en brindille de bois. Celui-ci était plus sympa, il n'alla pas déranger le troisième petit cochon. Il le laissa terminer tranquillement et alla retrouver son frère, l’autre petit cochon qui avait terminé depuis longtemps maintenant.

Quelque temps après, le troisième avait enfin terminé.

Mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Les petits cochons devaient faire face au loup. Pour éviter de se faire manger, ils décidèrent d’aller se réfugier dans leur maison respective. Même si c’était une très mauvaise idée de procéder ainsi, ils en profitèrent pour tester la solidité de leur maison et ainsi, savoir qui avait raison.

les 3 petits cochons

Le loup commença par le petit cochon qui avait la maison en paille. Il commença par prendre une très grande inspiration, puis souffla sur l’habitation qui s’envola, telle une feuille prise dans la brise du vent.

Apparemment, le premier petit cochon, qui avait fanfaronné au nez de ses deux frères, n’avait pas réussi à faire une maison potable.

Mais n’étant pas rancunier, quand celui-ci se présenta à la porte pour tenter d’échapper au loup, le deuxième frère l'accepta dans sa maison. Comme il avait fait sa maison tout en bois, elle était un peu plus lourde que la première. Elle ne pouvait donc pas s’envoler.

Le loup réfléchit quelques minutes et eut l’idée parfaite pour accéder aux deux petits cochons qui se cacha à l’intérieur. Après avoir fait du feu avec des matériaux qu’il avait trouvé dans les alentours, il fit en sorte que la maison s’embrase avec les cochons à l’intérieur.

L’avantage de cette méthode, c’est qu’il n’aura pas, non plus, à cuisiner les petits cochons, car ils seront déjà cuits. Par contre, il fallait veiller à la cuisson, pour ne pas que la viande soit trop cuite. Heureusement pour eux, les deux cochons arrivèrent à s’échapper à temps.

Les voyant arriver en panique le troisième petit cochon décida d’ouvrir la porte pour permettre à ses frères d’entrer à toute vitesse.

Cette fois-ci, le loup ne savait pas trop comment s’y prendre. Alors il commença par souffler sur la maison. Celle-ci ne bougea pas d’un tout petit millimètre. Ensuite, il testa le feu comme la dernière fois. Cette méthode marcha un peu mieux, mais n’était pas suffisamment convaincante pour remplir son estomac. Le loup fit les 100 pas autour de la maison pour pouvoir réfléchir à un autre plan.

Soudain, il lui vient une idée. Il allait passer par la cheminée.

Manque de chance, le petit cochon, qui avait fait la maison, était en train de cuisiner dans une marmite. Quand le loup sauta, il tomba directement dedans et s’ébouillanta. Et c’est ainsi que les trois petits cochons purent se sauver du « grand méchant loup ».

Il est à noter que cette version est la version édulcorée de Disney en 1933. Dans la version originale de  ce conte, les deux premiers petits cochons ne terminent pas l’histoire.

La morale de cette histoire est qu’il ne faut pas négliger la qualité de construction de sa maison. Construite trop rapidement et sans les bons matériaux, celle-ci ne pourra pas vous protéger correctement des aléas climatiques mais également des aléas de la vie comme, par exemple, des tueurs ou des voleurs.

La morale veut que l'on ait utilisé le loup comme le tueur et voleur sans pitié qui s'introduit dans les maisons. Etait-ce là une bonne idée ? N'aurions-nous pas pu remplacer le loup par l'ours qui est également un prédateur, par exemple ?

En conclusion les différents contes et histoires racontés à nos enfants, depuis des centaines d'années maintenant, tels que Pierre et le Loup, le Petit Chaperon Rouge ou les 3 Petits Cochons placent malheureusement le loup dans une position de méchant, de tueur et jusqu'à mangeur d'humains ! Ceci peut, entre autre, expliquer pourquoi le loup est de nos jours toujours craint voire détesté.

 

Voilà, s'en est fini pour cet article mais n’hésitez pas à faire un tour sur le reste de notre blog et à parcourir tous les autres articles pour devenir incollable sur le loup.

Quant à nous, nous nous retrouverons dans un prochain article. À bientôt !

> Retrouver la boutique

Laissez un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés avant d'être validés.
Il y a [time], [location]
You have successfully subscribed!
This email has been registered
setTimeout(function(){ ; }, 4000);