Pourquoi les loups ont-ils failli disparaître ?

photo de loup

 

Depuis plusieurs années maintenant, les loups sont au cœur de nombreuses préoccupations. Que ce soit en bien ou en mal. Du fait de son statut particulier, celui de prédateur menacé d'extinction, nous n'arrivons pas à nous mettre d'accord sur les décisions à prendre.

Certains seraient pour une éradication totale pure et simple, notamment du côté des éleveurs.

D'autres, en revanche, voudraient que nous arrêtions de tuer ces pauvres bêtes, sachant qu'elles ne font que se nourrir.

Et puis il y a les personnes plus tempérées. Elles sont d'accord pour les laisser tranquilles, mais à condition qu'ils ne touchent pas au bétails...

 

Comment les loups ont pratiquement disparu 

C'est au Moyen-Age que ces prédateurs ont commencé à devenir des proies. Quels étaient leurs crimes au juste ? Ils n'ont rien fait, mise à part vivre aux côtés d'humains avec beaucoup trop d'imagination et de soif de pouvoir

Pour remettre les choses dans leur contexte, c'est à cette période que sont nées la plupart des fausses rumeurs et croyances sur le loup.

C'est également à ce moment-là que les croyances sur les loups-garous ont commencé à apparaître. Ce qui n'est pas une mauvaise chose en soi car ils font aujourd'hui de très bons personnages de fiction pour les histoires qui font peur à nos enfants. Mais bien apparemment, les loups-garous c'est comme le Père-Noël, ça n'existe pas. En parlant de Père-Noël, si vous avez des enfants ou petits-enfants, n'avez-vous jamais pensé à leur offrir un doudou à l'effigie du loup ? Idéal pour se familiariser avec l'animal non ?

peluche loup

 

Malheureusement, les personnes à l'époque ont grandi avec l'idée que les loups étaient des créatures féroces qui s'attaquaient aux humains. Et comme il n'y avait pas de preuves pour affirmer cette croyance, les loups ont commencé à se faire massacrer...en masse.

L'Eglise fût l'un des principaux acteurs qui a joué un rôle majeur dans la disparition du loup.

Très puissante à ce moment-là, elle a utilisé son pouvoir d'influence et de manipulation pour renforcer son emprise sur les peuples. Et ce, surtout pendant la période de l'inquisition.

Dans d'autres parties du monde, les loups étaient plus sereins vis-à-vis de l'homme. En Amérique du Nord par exemple, les Amérindiens les vénéraient parce qu'ils les percevaient comme des chasseurs sages et surtout très bons.

Ces tribus s'inspiraient d'ailleurs des techniques et stratégies de chasse des Canis Lupus (nom latin/scientifiques pour désigner les loups). Ces prédateurs, indirectement, amenaient aussi de quoi manger aux autochtones, comme des coyotes, des renards ou encore, des corbeaux.

Malheureusement, quand les européens sont arrivés sur les terres du Nouveau Monde, ils ont aussi importé leurs croyances. Par ce fait, lorsque les nouvelles générations d'indien d'Amérique sont arrivées, elles ont également grandi avec l’idée que les loups étaient dangereux pour l’homme.

Malheureusement, cette psychose ne s’est pas arrêtée. Entre 1850 et 1900, des personnes pouvaient être payées si elles rapportaient des loups morts aux autorités. Cette grande invention, au cas où vous voudriez faire plus de recherches dessus, s’appelait « la chasse aux primes ». Mais apparemment, l’argent n’était pas assez motivateur puisqu’en 1907, des intellectuels ont proposé, ou au moins accepté, qu’un appel à l’éradication du loup soit lancé.

Malgré les périodes très dures qu’ont dû passer les loups européens et nord-américains, d’autres ont réussi à avoir une existence plus tranquille. C’est le cas notamment en Inde ou en Égypte, où ils étaient vénérés pour leurs nombreuses qualités comme la sagesse ou leur instinct hors pair.

 photo loup

Des loups reviennent en France 

Jusque dans les années 1930, les loups furent totalement exterminés jusqu’au dernier. Mais 60 ans plus tard, ils étaient de retour en France, principalement par les alpes italiennes.

Malheureusement, leur retour n’a pas fait le bonheur de tout le monde. Notamment chez les éleveurs de bétail.

En 2018, suite à 3'674 attaques de loups ayant entraîné la mort de 12'500 animaux d’élevage, l’État a tenté d’indemniser les éleveurs pour limiter la casse. Nous sommes bien d’accord, ce n’est pas la première fois qu’ils soutiennent les agriculteurs. 

Mais ce n’est pas parce qu’ils arrivent à avoir gain de cause auprès des autorités que leur façon de faire est bonne. Si les éleveurs arrivent à faire plier le gouvernement, c’est seulement parce qu’ils ont des fonctions stratégiques dans le pays. 

Ne pourraient-ils pas se former afin de mettre en oeuvre des manières qui leur permettraient de vivre en harmonie avec les loups, et donc avec toute la nature et le vivant?

Cela serait bénéfique pour tout le monde et surtout pour eux. Et des méthodes, il y en existent !

fond décran photo de loup

 

Les loups manquent de place

C’est un secret pour personne, le nombre d’humains sur la planète est en augmentation exponentielle.

C’est un fait, notre mode de vie demande d’exploiter toujours plus de territoires pour pouvoir fonctionner. Et il se trouve que les loups ont besoin eux aussi de beaucoup d’espaces.

Indéniablement, lorsque les deux se rencontrent, c’est souvent le prédateur à quatre pattes qui est contraint de s’en aller s’il ne veut pas se faire chasser.

Et qui dit "espace réduit", dit "nourriture plus limitée", dit aussi "espèce en danger".

Vous vous souvenez de cette grande invention qu’est la « chasse aux primes » ? Il semblerait qu’elle soit toujours d’actualité dans certains pays de nos jours. 

photo de loup

 

Le plus gros espoir pour la survie des loups

Après avoir passé plus de la moitié de l’article à parler de mauvaises nouvelles à propos de notre animal favori (le canis lupus bien évidemment), nous allons passer à la bonne nouvelle. Oui, il n’y en a une. Mais quelle est-elle nous diriez-vous ?

Pour celles et ceux qui connaissent cette histoire, nous allons vous parler du parc de Yellowstone aux Etats-Unis ! Pour les autres, restez jusqu’à la fin, cette histoire est vraiment géniale !

Cette histoire commence il y a de ça plusieurs années. En 1995 pour être plus précis. À ce moment-là, les loups avaient disparu du parc et la population des wapitis avait explosé.

Normalement il devait se réguler autour de 10’000 individus, mais sans le prédateur, leur nombre avait doublé !

Et comme vous le savez, chaque élément dans la nature fait partie d’une mécanique très bien huilée dont l’équilibre est très fragile. Les changements induits par l’absence de ce prédateur peuvent être vraiment très nombreux.

Parc national de Yellowstone

 

Prenez les peupliers par exemple. Au premier coup d’œil, ces arbres n’ont aucun rapport avec les loups. Et pourtant... Sans sa présence, les wapitis, qui sont des herbivores, dévorent les jeunes pousses.

Et comme ils se reproduisent beaucoup trop par rapport à ce que peut supporter leur environnement, plus le temps passe, et moins il y a de nouveaux peupliers. Ce qui est vraiment très embêtant pour les castors, car ils avaient besoin de ce bois pour faire leurs barrages. Du fait de leur nombre trop important, ce n’était pas seulement les peupliers qui étaient en danger, mais bien toute la végétation du parc.

En 1995, lorsque l'on voulu réintroduire le loup dans le parc de Yellowstone, les résultats ne se sont pas fait attendre. Et même mieux, il y avait des choses qui sont arrivées (en bien) que les scientifiques n’avaient pas anticipé.

Il se trouve que le loup est l’un des animaux qui a la plus grande contrainte pour l’environnement. Ce que l'on n’avaient pas prévu, c’est que les loups avaient la possibilité d’enclencher indirectement des processus qui changent la topographie d’un terrain.

Depuis la réinsertion du loup, comme il y a beaucoup moins de wapitis pour manger les jeunes pousses d’arbres en tout genre, les arbres ont le temps de pousser.

Ainsi, après plusieurs années, ils font de l’ombre et permettent, s’ils sont à proximité de rivières, de rafraîchir l’eau. Ce qui  est vraiment très bien pour les truites quand elles ont trouvé une poche dans laquelle elles peuvent être à l'abri du courant.

Pour en revenir au castor, ils peuvent maintenant avoir accès à des arbres qui leur conviennent, ils peuvent revenir et recommencer à faire des barrages de sorte à pouvoir manger correctement. Et comme un barrage, par définition, ça stocke l’eau, forcément, les rivières n’ont plus la même configuration.

Si vous allez aujourd’hui dans le parc de Yellowstone, la version que vous en aurez ne sera pas du tout la même qu'avant.

 photo de loup

Il semblerait que d’autres facteurs aient permis cette renaissance, comme par exemple, l’absence d’hivers rugueux, un climat plus chaud et des crues plus nombreuses de la rivière.

Mais admettons que le loup ne soit pas le seul élément impliqué dans cette renaissance, on peut quand même dire que sa présence est fondamentale dans le cycle de la nature. La réintroduction a permis à beaucoup d’espèces de revenir et surtout de pouvoir manger.

Quand on y pense, la nature est source d'harmonie. Le plus beau dans tout ça, c’est que tous ces changements (reboisement des forêts, création de barrage...etc) et tous ces animaux ne demandent même pas un centime. Vous voyez où nous voulons en venir n'est-ce pas ?

  

Si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à nous laisser votre commentaire. Allez également faire un tour sur notre blog. Vous y trouverez pleins d'autres articles sur la thématique de vos loups préférés !

Retrouver la boutique >

1 commentaire

  • Publié le par Vio

    Quand l’espèce Humaine aura compris qu’elle n’est pas le centre de tout, mais qu’elle fait partie d’un tout et que chaque espèce contribue à cette harmonie dont l’équilibre reste fragile, elle aura fait un grand pas.

Laissez un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés avant d'être validés.
Il y a [time], [location]
You have successfully subscribed!
This email has been registered
setTimeout(function(){ ; }, 4000);